L'article

Peut-on guérir de son passé?

Peut-on guérir de son passé?
 
21.02.11 - Le Christ promet une nouvelle vie, libérée des entraves du passé. Comment se fait-il que, si souvent, celui-ci nous rattrape? Est-ce par faiblesse ou impatience de notre part? Entretien avec Bernard Bally, thérapeute au centre Horizon 9. Cet article fait partie de notre dossier, dont les autres articles sont également à consulter sur notre site.
Peut-on faire table rase de son passé, au nom de la foi, par exemple?
Notre passé est un fait que notre mémoire ne pourra jamais évacuer. Ce qui nous pose vraiment problème, c'est notre relation au fait, l'effet que nous lui permettons d'avoir sur nous. Et c'est là que Dieu peut intervenir pour nous libérer de notre passé. Nous découvrons, par la grâce qui nous est faite en Christ, que notre vie est cachée en Dieu et qu'il désire nous la révéler petit à petit. Notre passé nous a enfermés dans des mensonges. Nous pouvons reprendre possession de notre vie, telle que Dieu l'a créée et restaurée, spirituellement et psychologiquement.

Peut-on guérir de tout?
Il faut voir ce qu'on entend par guérison. Elle n'est pas un produit miracle qui effacerait tout mal, toute blessure, tout traumatisme du passé.
C'est une tentation de notre génération qui veut éradiquer toute souffrance. Certains chrétiens eux-mêmes cèdent à la tentation de puissance. L'exemple de l'apôtre Paul est bien présent à notre mémoire, lui qui a prié Dieu de le guérir d'une «écharde dans la chair» et à qui Dieu a répondu: «Ma puissance s'accomplit dans ta faiblesse». Il est donc dangereux de prôner la guérison à tout prix.

Je pense ici à une femme maniaco-dépressive depuis vingt ans. N'étant pas guérie malgré ses nombreuses prières, elle pensait que Dieu ne l'aimait pas et qu'il s'était détourné d'elle. Je lui ai fait remarquer que si Dieu voulait vraiment la guérir, il ne l'aurait pas fait attendre si longtemps. Dans son cas, «être guérie» était une manière déguisée de lutter contre sa maladie et de la nier comme si elle ne devait pas exister. Il fallait qu'elle l'accepte et la remette à Dieu. Manifestement, il ne l'a pas guérie, mais cette femme a retrouvé la paix et la joie dont elle avait été privée pendant si longtemps, cela a été comme une réconciliation avec elle-même et avec Dieu.

Y a-t-il des blessures, des maladies de l'âme ou des dépendances dont il soit vraiment difficile de guérir?
Les plus difficiles à guérir sont celles qui ont une origine dans la petite enfance, jusqu'à six ans environ.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x