L'article

Mon enfant handicapé et moi

Mon enfant handicapé et moi
 
17.08.18 - Marjorie, Clémentine et Karyn sont toutes les trois mères d’un enfant porteur de handicap. Du tsunami émotionnel de l’annonce du diagnostic à la situation actuelle, elles partagent leur vécu.
«Sa qualité de vie m’importe plus que ses apprentissages.»
Marjorie et son mari ont quatre enfants. Lorsque Silas, le dernier, a 6 ans, il regresse de manière brutale, perdant la capacité de comprendre, de s’exprimer, la propreté, et la faculté de jouer. Le corps médical pose finalement un diagnostic: autisme tardif.
«Dans un premier temps, j’ai été submergée par la douleur et l’urgence de faire quelque chose: prier, supplier, courir d’un spécialiste à l’autre pour chercher des thérapies miracles», relate Marjorie. Puis, peu à peu, elle accepte le «nouveau» Silas, «un petit garçon très différent mais aimé de son Créateur». Avec lui, elle apprend le sens de la vie et du vrai bonheur: «J’ai dû ralentir et comme Silas, mettre mon identité dans qui je suis plutôt que dans ce que j’accomplis. Aujourd’hui sa qualité de vie m’importe plus que ses apprentissages», confie-t-elle.
Chaque petit progrès, sourire de Silas ou personne touchée par ce qu’il dégage est un sujet de joie pour cette maman. Qui précise que c’est certainement sa foi en Dieu qui l’aide à traverser tout cela: «Elle me donne la force d’affronter le quotidien et de garder l’espérance.
»

Sandrine Roulet

«Tout être humain peut avoir soif de vécu spirituel.»
C’était en 1982. Karyn et son mari apprennent deux jours après sa naissance que leur fils Benjamin est atteint de Trisomie 21. Pourront-ils poursuivre leur ministère pastoral? se demandent-ils. Parmi l’avalanche de «conseils», un commentaire soutient Karyn: «C’est un bébé.» Oui, Benjamin doit être nourri, changé, dorloté comme tout nouveau-né.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x