L'article

Michelle Ranaïvoson: vocation femme d’affaires

Michelle Ranaïvoson: vocation femme d’affaires
 
24.11.09 - Malgré sa petite stature, Michelle Ranaïvoson est une «grande dame». Sa préoccupation: le développement durable de Madagascar, par le biais de la formation des jeunes. Le Club des Femmes Entrepreneurs de Suisse lui a décerné le Prix de la Femme Entrepreneur 2010 (catégorie «social»), un prix déjà octroyé par le passé à d’autres chrétiennes engagées
Que représente pour vous ce Prix de la Femme Entrepreneur, que vous avez reçu à Genève le 5 octobre?
J'étais très fière et émue en repensant à tout ce qui a été accompli. Il représente vingt années de travail. En 2010, nous fêtons les vingt ans de l'institut que j'ai monté avec mon mari.

Vous avez fondé cet Institut Supérieur de la Communication, des Affaires et du Management (ISCAM) pour former des cadres. Quel est votre bilan à ce jour?
Deux mille élèves sont sortis de l'ISCAM avec un diplôme et cinq mille personnes y ont suivi une formation continue. On les retrouve dans le commerce international, la communication, le management et le tourisme. Beaucoup ont créé leur propre entreprise.

L'ISCAM a acquis une reconnaissance de l'Etat malgache.
Les gens savent qu'il est dirigé par des croyants. De plus, les entreprises nationales recrutent beaucoup de nos diplômés. Nous avons aussi des partenariats avec des écoles étrangères.

Quels ont été les obstacles que vous avez dû surmonter pour développer cet institut?
Les différentes crises politiques qui ont secoué le pays! Par exemple, en 1991, il y avait des manifestations, des grèves générales. Notre bâtiment a failli être endommagé.

Les obstacles étaient aussi financiers. Nous n'aurions pas pu créer l'ISCAM si nous n’avions pas déjà les bâtiments. Ils appartenaient à mon père, qui dirigeait un collège pour les élèves du primaire et du secondaire.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x