L'article

«Mesdames, que faites-vous pour notre ville?»

«Mesdames, que faites-vous pour notre ville?»
 
13.02.17 - Lorsque la maire de Toowoomba les interpelle, les chrétiennes prennent conscience de la situation des jeunes filles en détresse…
Au cours des quatorze dernières années, 3 000 adolescentes en difficulté ont été accueillies lors de camps organisés par les femmes chrétiennes de la ville de Toowoomba, dans la région de Brisbane en Australie. Un nombre conséquent d’entre elles ont découvert la foi et se sont tournées vers Jésus-Christ durant ces séjours.

La maire lance un défi aux chrétiennes
Tout a commencé lors d’une rencontre féminine à laquelle la maire de la ville, Di Thorley, avait été invitée. Dans une allocution aux participantes, cette non-croyante a lancé le défi de s’intéresser aux jeunes femmes de la ville: « Notre ville de 120 000 habitants compte de nombreuses jeunes filles abusées, marginalisées, à la dérive.
Vous faites de grandes choses dans et pour vos Eglises. Mais que faites-vous pour Toowoomba ? Nous avons besoin de vous ! ».

Letitia Ann Shelton s’est immédiatement sentie interpellée. « Avec une amie, nous avons décidé d’organiser un week-end. Quatorze ados y sont venues. Et c’est là que nous avons véritablement pris conscience de la souffrance présente devant nos portes et que nous ignorions totalement », témoigne-t-elle à SpirituElles. Devant l’immensité de la tâche, Letitia Ann Shelton et son amie se mettent à recruter des forces vives parmi les femmes des Eglises de la ville.

Et c’est ainsi que depuis, quatre week-ends ou camps sont organisés chaque année dans cette ville. « Nous proposons aux 11-17 ans un programme et des activités pour guérir l’image qu’elles ont d’elles mêmes. Et au milieu de la semaine, nous leur partageons la Bonne Nouvelle de l’Evangile ».

Un engagement conséquent
Avec les années, ce travail s’est structuré et les activités de CityWomen se sont largement diversifiées: foyer pour les filles en détresse, conseils pour la grossesse et la parentalité, familles d’accueil, groupes de soutien, médias, etc. Au total, la réponse à l’appel d’une maire qui avait à cœur les jeunes filles de la ville se traduit par vingt-trois domaines d’action distincts.

Rien de tout cela n’aurait été possible sans les deux cent cinquante chrétiennes mobilisées tout au long de l’année. « Je suis surprise de la passion des chrétiennes de Toowoomba. De nombreuses femmes se sont épanouies dans ce service pour la collectivité. Et ce, même si la tâche est souvent ingrate. « Ne comptez pas sur ces ados pour vous dire “Merci”. Souvent elles n’aiment pas les chrétiens et s’en fichent de vous », affirme l’Australienne.

Une femme d’action
Lorsqu’on demande à Letitia Ann Shelton quel a été le plus grand enseignement de cette aventure, elle cite sans hésiter la force de l’unité des chrétiens. « Jamais, nous n’y serions parvenues avec les seules femmes de notre Eglise. Aujourd’hui, quarante-deux communautés sont impliquées dans le projet. » Elle ajoute que « les femmes sont très relationnelles, elles aiment les rencontres. Du coup tout semble s’être mis en place naturellement. J’ai découvert que Dieu utilise l’unité des chrétiens pour changer nos villes », ajoute cette ancienne pasteure de jeunesse, qui se réjouit aujourd’hui d’être devenue « pasteur de sa ville ».

Le projet CityWomen a inspiré d’autres villes du pays, où des initiatives similaires ont démarré. Depuis peu, les chrétiennes de Toowoomba s’attaquent à un autre défi: « Nous voulons libérer notre ville de la pornographie. Sept cents hommes chrétiens ont pris l’engagement de soutenir ce combat titanesque, mais essentiel pour guérir nos jeunes filles dans leur identité », conclut Letitia Ann Shelton.

Par Christian Willi

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x