L'article

Mes prières: trop courtes ou trop longues?

Mes prières: trop courtes ou trop longues?
 
17.08.18 - Il peut arriver à chacune de venir devant Dieu avec une liste de requêtes, comme on ferait ses courses… Mais les longues prières retiennent-elles davantage l’attention de Dieu? Point de vue.
Si on n’y prend pas garde, nos prières peuvent vite se transformer en monologue à rallonge. Que nous dit la Bible sur la longueur de nos prières? Théologien, Yann Brix remarque avec humour que si les Psaumes sont de longueurs inégales, c’est qu’ils alternent entre des prières de demandes et des prières de reconnaissance ou d’adoration: «Tentez de faire une longue prière de reconnaissance et vous constaterez que nous sommes bien plus vite à court de paroles que pour nos requêtes!»

Comment s’exprimer?
Notons que la Bible invite à exposer nos besoins simplement et avec confiance.
«Jésus nous met en garde contre l’abondance de paroles lorsque l’on s’adresse à Dieu afin d’être exaucé», rappelle Yann Brix. Salomon, déjà, l’affirmait: «Que tes paroles soient peu nombreuses.» Si nous déversons un flot de paroles en espérant retenir l’attention de Dieu, c’est comme si nous le faisions avec un auditeur humain.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Et en public ?

«Je pense que certaines personnes font de longues prières à l’Eglise pour épancher leur cœur parce qu’elles n’ont pas d’écoute en dehors de ces moments-là», remarque le théologien Yann Brix. Il poursuit: «En groupe, elles irritent généralement. Je n’en vois pas l’intérêt sinon de se fatiguer et fatiguer les autres. Cela peut même empêcher d’autres d’exprimer leur adoration ou requêtes à Dieu par manque de temps. Certains peuvent aussi être déconcentrés en se demandant quand cela se terminera, ce qui ne contribue pas à une atmosphère de prière.»
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x