L'article

Mai 68: une pionnière fait le point

Mai 68: une pionnière fait le point
 
22.05.08 - Sociologue mondialement connue pour ses travaux sur la condition féminine, Évelyne Sullerot revient sur les conséquences de Mai 68 sur la femme, le couple et la famille
Avec le recul, quel bilan dressez-vous de Mai 68 et de son apport aux femmes ?
Les soixante-huitards se vantent d’avoir émancipé la femme. Cela me fait rire ! Les trois quarts du chemin ont été parcourus avant. Ceux qui disent cela sont les hommes qui ont lancé la révolution sexuelle. Ils ont répandu cette idée de «révolution sexuelle» pour sortir du totalitarisme.
Ils avaient lu Willem Reich, communiste stalinien et juif allemand qui savait ce qu’étaient les totalitarismes nazis et soviétiques. Il avait écrit un livre, «La révolution sexuelle» où il expliquait que tant que l’homme serait opprimé sexuellement, on l’embrigaderait dans des partis pour utiliser son élan, sa fureur et sa libido. Mais s’il était sexuellement libéré, alors il n’y aurait plus de totalitarisme. Ça se tenait. Nos petites gens de mai 68 avaient lu Willem Reich et ils avaient trouvé cela sensationnel puisqu’en faisant l’amour, ils jouissaient, répandaient la Révolution et déclaraient la mort du totalitarisme du 20e siècle.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

3 questions perso

Votre verset préféré ? «Aimez-vous les uns les autres» Une scène biblique favorite ? Jésus sauvant la femme adultère ou le Sermon sur la montagne. Votre plus grande tentation ? À l’heure actuelle, c’est la dispersion. Le plus dur est de garder la continuité dans tout ce que l’on entreprend.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x