L'article

Les médicaments: amis ou ennemis?

Les médicaments: amis ou ennemis?
 
15.11.16 - Interview de Martine Tanner, médecin généraliste.
Certaines personnes prennent un médicament lorsqu’elles sentent un début de mal de gorge. D’autres attendent d’avoir vraiment mal pour s’auto-médicamenter. D’où viennent ces différences ?
Effectivement, on rencontre des gens qui prennent constamment des médicaments et d’autres qui les évitent.
Certaines personnes préfèrent prendre un médicament que de se questionner sur leur mode de vie. Par exemple, une manière d’approcher le problème du diabète chez une personne obèse est de revoir son style de vie (alimentation, exercices).
Parmi ceux qui ne veulent pas en prendre, j’entends souvent cette croyance erronée : leur corps va s’habituer et le médicament ne va plus agir. Cela peut arriver si l’on prend tous les jours du Dafalgan pour des maux de tête. Mais ce n’est pas le cas pour un médicament contre le diabète ou l’hypertension. Il n’y a pas d’accoutumance.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x