L'article

Le Parkinson ne les a pas vaincues!

Le Parkinson ne les a pas vaincues!
 
17.08.18 - On associe souvent le Parkinson avec la vieillesse, alors que dans dix pour cent des cas, les patients ont moins de 50 ans. Atteintes depuis une dizaine d’années, Nathalie et Virginie n’ont toutefois pas perdu leur goût de vivre. Et leur foi s’est approfondie. Témoignages.
Virginie a 53 ans quand une amie s’aperçoit qu’elle écrit de plus en plus petit et a une démarche étrange. Un rendez-vous avec un neurologue lui confirme l’apparition de la maladie de Parkinson. De son côté, vers 45 ans, Nathalie a des problèmes de sommeil et de dépression. «C’est seulement à la suite de mon licenciement que j’ai constaté que je tremblais et que j’ai effectué IRM, scanner, test de l’odorat, etc.», détaille-t-elle.

Des larmes et de la foi
«Des larmes, une quantité de larmes». C’est ainsi que Nathalie se souvient de l’annonce du diagnostic. Avec l’impression que tout son monde s’écroule. Tout, sauf sa foi: «En sortant de chez le neurologue après la première visite, j’ai senti la présence de Dieu d’une manière toute spéciale», témoigne cette mère de deux jeunes adultes.
Pour Virginie aussi, c’est un choc.
Sa première réaction est de chercher le réconfort auprès du pasteur de son Eglise et de son épouse. Si son Eglise est d’un grand soutien, elle est portée par des promesses bibliques telles que «à chaque jour suffit sa peine» ou «c’est quand je suis faible que je suis forte». Médecin elle-même, Virginie sait que la maladie de Parkinson est très différente d’une personne à l’autre, alors elle évite de se projeter dans le futur. Sa seule inquiétude, en tant que mère de six enfants, est que la maladie soit héréditaire.

Un quotidien plus complexe
Pour Nathalie comme pour Virginie, le quotidien s’est complexifié: «Je n’arrive plus à être dans la foule, alors je fais mes achats quand il y a peu de monde.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x