L'article

Le courage d’une femme change le visage d’un ghetto

Le courage d’une femme change le visage d’un ghetto
 
15.11.18 - Emöke Both, responsable le l’ONG BAGàzs, brave la violence, le sexisme et le racisme pour la cause d’une minorité délaissée. Portrait.
Profonde idéaliste, la Hongroise Emöke Both voulait être avocate. Sa soif de justice n’y trouvant pas son compte, elle se tourne vers la criminologie. Mais là encore, ses tâches s’avèrent trop intellectuelles, pas assez pratiques : elle a besoin de voir les gens, d’être sur le terrain. Elle rejoint alors le service pénitentiaire d’insertion et rend visite aux prisonniers et aux anciens détenus. Un jour, son secteur s’élargit et elle hérite de la «no-go-zone» tzigane de Bag : une zone de non-droit sans aucune infrastructure, délaissée par les mairies hongroises alentour. Quand Emöke Both y débarque en 2009, elle trouve plus d’anciens détenus que dans tout le reste de son secteur.

Une zone de non-droit
La no-go-zone de Bag, c’est quatre chemins en terre -ici la municipalité ne goudronne pas- et trois cent soixante habitants tziganes dont beaucoup de drogués et d’ancien détenus, qui s’entassent dans des maisons délabrées. L’hiver, ces maisons sont inchauffables; les familles dorment ensemble, les plus jeunes au centre pour avoir moins froid, les adultes aux extrémités. Pour se chauffer, ils brûlent ce qu’ils trouvent, ce qui cause des intoxications respiratoires. Pas de sanitaires, l’eau potable depuis l’année dernière seulement, et beaucoup de maisons sans électricité.

«Ce qui m’a le plus frappée dans cette zone de Bag, c’est l’absence de perspective. Je regardais les enfants autour de moi et je savais qu’un jour, eux aussi seraient délinquants, puisqu’il n’y avait pas d’autres alternatives. Cette idée m’était insupportable», confie
Emöke Both.

-- PAGE--

En route pour l’aventure...
Sa première action fut de créer un camp d’été pour les enfants. Le service enfance de la ville l’a mise en garde : «On vous donne l’autorisation, mais c’est de la folie : vous allez tous mourir d’un coup de couteau.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Le Prix Alliance Presse 2018

Ce reportage exclusif a été rendu possible grâce au prix du journalisme d’Alliance Presse. Chaque année, l’éditeur de SpirituElles récompense une idée de reportage ou d’enquête que les différents rédacteurs peuvent proposer et qui nécessitent des moyens plus importants.
Le projet d’Anlo Piquet a été retenu pour l’originalité et la consistance de l’engagement d’une femme de conviction dans la société et pour ce témoignage d’espérance.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x