L'article

La famille parfaite n’existe pas!

La famille parfaite n’existe pas!
 
22.08.19 - Et si notre image de la famille chrétienne parfaite n’était qu’une illusion? Point de vue.
Vous souvenez-vous de la série «La petite maison dans la prairie» avec Charles, Caroline et leurs filles Mary, Laura, Carrie sans oublier les enfants adoptés? Charles, l’archétype de l’homme, mari et père parfait avec son vis-à-vis Caroline, une perle qui nous rappelle la femme de valeur de Proverbes 31. Parents et enfants sont parfaits. En toile de fond, cette famille est chrétienne et surmonte, contre vents et marées, de multiples embûches qui se dressent devant elle...
Partant d’une histoire vraie romancée, cette saga ne laisse pas indifférente. Mais en vrai, est-ce facile et surtout, est-ce possible d’atteindre une telle harmonie, une telle perfection? Est-ce finalement à la famille Ingalls qu’il faut tenter de ressembler?

Face à la réalité.
..

Quand on se marie, c’est toujours avec l’idée que tout sera rose, merveilleux, tout ne pourra qu’aller bien puisqu’on s’aime. Puis, petit à petit, on se rend compte que tout n’est pas si simple même avec notre bien-aimé. Des situations avec le conjoint ou avec nos enfants peuvent nous renvoyer inconsciemment à des souffrances non-résolues de notre enfance. «J’ai eu beaucoup de mal à gérer les caprices ou les tristesses de mes enfants. Leurs émotions négatives me faisaient retoucher aux miennes», raconte Martine.
Ainsi, on chemine entre chamailleries de jeune couple, fatigue qui s’accumule, patience qui s’amenuise, disputes des enfants qui vous tapent sur le système, stress au travail, peut-être quelques soucis financiers et tout ça peut aboutir à une mauvaise gestion des conflits... Dans la vraie vie rien ne se résout aussi facilement qu’à la télévision, en deuxième partie d’épisode après la pub!

Le deuil de l’idéal
Non seulement il est juste de faire le deuil d’une famille toujours au top, mais il est bon d’accepter de naviguer sur des eaux parfois houleuses. «Je pense qu’au début du mariage j’étais très complexée par ce que j’étais. J’avais des attentes et des exigences élevées envers mon mari. En plus, comme je n’avais pas eu de père, je ne comprenais pas toujours le fonctionnement de mon conjoint», raconte Béatrice. Elle poursuit: «De dispute en dispute, je reconnais que j’ai laissé la rancœur s’installer. Nous étions presque arrivés à un point de non-retour, bien que chrétiens, nous avons dû nous faire aider par un conseiller conjugal.»
La réalité c’est que les tempêtes peuvent aussi faire partie de la météo dans une famille. L’essentiel est probablement dans la volonté de se pardonner les uns les autres jusqu’à soixante-dix fois sept fois (Matt. 18, 22). «Pendant des années, nous nous sommes remis en question et avons dû faire humblement les réajustements qui s’imposaient», témoigne encore Maéva.

Et si on s’acceptait?
Ainsi donc, il semble que le scénario gagnant soit bien de s’accepter avec ses faiblesses et d’aimer l’autre comme soi-même (Matt. 22, 39). Ensuite, de s’écouter les yeux dans les yeux, et ce jusqu’au bout. Aussi d’avoir une relation empreinte d’amour qui permet d’échanger avec bienveillance. Enfin, il s’agit d’accepter que l’autre ne pense pas comme nous. Car, comme l’explique le psychologue Marc Pistorio, «on tourne en rond quand on poursuit le but que l’autre endosse notre position». Il faut l’avouer, ce beau programme n’a pas été forcément dans notre construction, il ne nous est même pas naturel (Rom. 7, 19).
Pourtant, si l’on essaie, il semble que cela fasse des miracles, car l’amour qui unit les membres d’une famille surpasse ce qui les sépare. Cet amour nous permettra alors d’aller au-delà de nos différences et de nos différends, de ne pas nous replier sur nous-même mais de maintenir le dialogue. Le philosophe allemand Herman Hesse disait: «Chacun de nous n’est rien de plus qu’humain». C’est pourquoi, inévitablement, la famille parfaite n’existe pas. Cependant, unie à Dieu, elle a toutes les ressources nécessaires pour y tendre et surtout refléter l’amour qui a été répandu dans nos cœurs (Rom. 5, 5).

Par Audrey Teinturier

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x