L'article

Je suis passée à deux doigts de la mort!

Je suis passée à deux doigts de la mort!
 
24.11.17 - Nous savons que Dieu est capable de faire des miracles, mais il est parfois encourageant d’en avoir des preuves tangibles. Angélique a partagé son expérience avec SpirituElles un mois et demi après sa rupture d’anévrisme. Récit.
«Problème, viens». Angélique peine à prononcer ces mots au téléphone. Sa mère, Agnès, sent l’urgence et la rejoint immédiatement. A la vue de sa fille, à la fois frissonnante et transpirante, elle appelle les secours. Arrivé sur les lieux, l'ambulancier qui voit les yeux révulsés et le corps crispé d’Angélique appelle immédiatement l’hélicoptère (REGA). Le pronostic vital de la jeune femme est engagé. Elle n’a que 37 ans.
Ce 8 juillet dernier, rien n’avait pourtant laissé présager ces événements. C’est en se coiffant le soir qu’Angélique sent soudain une douleur atroce: «Ça m’a frappé dans le haut de la nuque, comme un coup de barre de fer. En deux secondes, toute ma boîte crânienne a été prise dans un tsunami de douleur intense.
Je ne voyais plus rien du tout.» Un premier miracle: elle reste consciente assez longtemps pour appeler sa mère.

La prière au centre
Héliportée au CHUV (Centre Hospitalier Universitaire Vaudois), Angélique est incapable de parler ou de réagir. Elle apprendra plus tard que d’après le rapport de la REGA, on pensait l’avoir perdue… De son côté, Agnès demande à une amie de lancer une chaîne de prière, puis se rend au CHUV: «Je me suis dit: "Je ne sais pas comment je vais récupérer ma fille".» Elle précise: «J’ai vraiment vécu cette promesse de Jésus: "Je vous donne ma paix".»
Arrivée aux urgences, plutôt que de trouver sa fille plongée dans un coma, Agnès constate avec étonnement que celle-ci est en mesure de parler. Deuxième miracle. Et juste avant de passer au bloc, Angélique prend la main de l’un des chirurgiens et celle d’une infirmière.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x