L'article

«J’ai osé dire ma tristesse!»

«J’ai osé dire ma tristesse!»
 
15.05.20 - Oser dire à Dieu qu’on se sent abandonnée par lui au cœur de la tristesse? Anne-Catherine (photo en médaillon) l’a vécu comme un déclic.

Dossier: Mes émotions, mes alliées!
Avec son mari, Anne-Catherine tente depuis plusieurs années d’avoir un enfant. Les démarches médicales réalisées dans ce but se révèlent difficiles à supporter physiquement et émotionnellement...


La descente
Anne-Catherine se sent alors profondément triste, déçue. Elle vit une période d’intense fatigue. Les petites choses du quotidien telles que se lever, faire à manger, ou partir au travail lui demandent beaucoup d’énergie. Elle est sensible, irritable, à la maison comme au travail.

Pendant quelques mois, elle essaie d’ignorer sa tristesse. Elle remplit ses semaines d’activités: elle veut occuper sa tête pour ne pas avoir à penser à cette tristesse. Mais sa fatigue émotionnelle ne fait qu’augmenter.

Le fond
«A bout», Anne-Catherine réalise qu’elle n’arrive plus à prier.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x