L'article

Il m’aime, mais ne veut pas de mon Sauveur

Il m’aime, mais ne veut pas de mon Sauveur
 
15.05.18 - Etre tiraillée entre deux amours alors que son horloge biologique fait inlassablement tic-tac, voilà qui n’est pas simple. Mise en perspective.
«Quand j’étais adolescente, je m’étais fait un planning: juste après mes études, je me marierais et j’aurais un enfant. Puis deux ans après viendrait le second. Mais rien ne s’est passé comme prévu», raconte Séverine. Issue d’une famille chrétienne, elle a d’abord cherché quelqu’un avec qui partager sa vie au sein des Eglises de sa communauté.
Sans succès. «L’âge avançant, on éprouve le besoin d’élargir son cercle», explique-t-elle.

Un monde de couples
Nombreuses semblent être les jeunes femmes qui, à l’approche de la trentaine, vivent un célibat contraint faute d’avoir trouvé l’âme sœur dans les rangs bien connus de leur communauté. La question prend une nouvelle dimension quand, passés les trente ans, elles craignent que leur désir d’enfant ne se réalise pas. Comment faire face à une solitude subie, dans un monde rempli de et conçu pour les couples? Peut-on élargir sa recherche de l’être aimé en dehors des bancs de l’Eglise sans risquer de se perdre soi-même?
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Quelques défis potentiels

1. L’éducation des enfants. Pour préparer l’avenir, n’évitez pas les questions: mon conjoint accepte-t-il que je transmette ma foi? Eventuellement, que j’amène l’enfant à l’Eglise chaque semaine? Si ce n’est pas le cas, suis-je prête à l’accepter?
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x