L'article

Et si j’adoptais un enfant seule?

Et si j’adoptais un enfant seule?
 
15.02.19 - Solo, on peut légalement adopter un enfant. Une aubaine pour la femme chrétienne qui ne trouve pas le conjoint tant désiré et se voit frustrée dans son instinct maternel? Deux perspectives.
Interview de Florence Pasquier Desvignes, conseillère conjugale et animatrice d’un groupe de parole dépendant du diocèse de Lyon, offre quelques pistes de réflexion.

Pour adopter, les démarches sont longues. Est-ce la garantie d’une belle réussite?
Aujourd’hui, on a tendance à considérer que tout désir d’enfant peut être comblé, y compris grâce à l’adoption.
Or, c’est loin d’être aussi évident! D’abord parce qu’une fois l’agrément obtenu, le ou les adoptant(s) entrent dans une longue attente avant qu’un enfant ne lui/leur soit attribué. Puis beaucoup déchantent quand on leur confie un enfant plus grand que ce qu’ils auraient souhaité et souvent, un enfant à particularité c’est-à-dire avec un problème de santé. Ce sont des choses auxquelles des parents adoptifs ne s’attendent pas. Ils idéalisent trop souvent.

Cela signifie-t-il qu’il est préférable, selon vous, d’être deux pour faire ce chemin?
Dans le groupe de parole que j’anime et qui s’intitule «Quand l’enfant ne paraît pas», j’ai pu constater que la confrontation à l’infertilité fragilisait déjà beaucoup chaque partenaire individuellement mais aussi le couple.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Le point avec Luc et Isabelle Olekhnovitch, auteurs de «Couples et célibataires sans enfants» dans l’ouvrage Famille et conjugalités de Nicole Deheuvels et Christophe Paya (éd. La Cause, Excelsis).

Être célibataire empêche-t-il d’adopter un enfant? Non, car cela est légal. «Mais cette mesure a été instaurée en France suite à l’hécatombe d’hommes due à la guerre de 14-18.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x