L'article

Emprisonnée pour des cours d’école du dimanche

 
24.11.08 - Peut-être vous souvenez-vous des trois Indonésiennes, emprisonnées pendant deux ans pour avoir donné «l’école du dimanche» à des enfants de confession musulmane? l’une d’entre elles, Rebekka Zakaria, confie comment elle a surmonté cette épreuve
C’est un petit bout de femme, d’abord timide, mais incroyablement résolue. Rebekka Zakaria a passé deux ans et demi en prison pour prosélytisme. «notre condamnation était injuste et les autorités le savaient», déclare-t-elle. Sereine, l’indonésienne aime à relever que le christ lui-même a été injustement condamné. Rebekka Zakaria pense avoir appris à travers cette épreuve qu’il ne laisse pas tomber les siens: «il nous donne sa paix. C’est suffisant pour nous. Je dirais même que lorsque nous souffrons pour lui, nous avons davantage confiance en lui.»

La vie de prison
En prison, Rebekka Zakaria et ses deux assistantes ont vécu une situation particulière. comme Rebekka est médecin, elle prodigue des soins à des codétenues malades. Elle est aussi pasteur. Dans le passé, les autorités lui avaient interdit de célébrer des cultes dans sa maison. curieusement, c’est toute la communauté qui reçoit la permission de se réunir directement dans la prison. «chaque fois, entre cinquante et soixante personnes faisaient le déplacement», indique-t-elle.

Autre expérience inédite, celle du courrier reçu du monde entier: «En deux ans et demi, plus de 33 000 lettres. Les gardiens étaient tenus de contrôler le courrier.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
En savoir plus

Rebekka Zakaria, fille de pasteur

Rebekka Zakaria a créé et dirigé une petite Église chrétienne dans sa maison, à Jawa Barat, là même où les autorités l’avaient envoyée pour ouvrir un cabinet médical en 1993. Lorsqu’en 2003, elle ouvre une sorte de jardin d’enfants chrétien, le succès est immédiat. En moins de deux ans, ils sont quarante enfants inscrits, dont une majorité de familles musulmanes ou mixtes. Rebekka Zakaria a pris soin d’obtenir le consentement des parents concernés, mais les islamistes ne ’entendent pas de cette oreille et la dénoncent. Sous la pression populaire, la femme médecin est arrêtée, avec deux de ses aides. Un jugement expéditif les a condamnées à trois ans ferme.
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x