L'article

Elle a perdu un sein, pas sa foi…

Elle a perdu un sein, pas sa foi…
 
13.05.19 - Enseignante, pasteure, conférencière et auteure, Solange Raby a publié l’an dernier La vie, c’est plus qu’un sein (éd. MLK), son journal intime à la fois drôle et touchant des cinq années passées entre la découverte, à l’âge de 42 ans, d’une boule cancéreuse et la reconstruction mammaire. Entretien.
Comment les membres de votre famille ont-ils vécu l'annonce de votre ablation du sein?
Chacun a vécu cette histoire à sa façon avec plus ou moins de douleur et de réaction. Par exemple, quand j’ai expliqué à la dernière de nos trois filles qu’on allait m’enlever un sein, elle a dû être hospitalisée tant le choc de l’annonce a été brutal. Elle avait neuf ans.
Ma reconstruction et les aléas qui l’ont entourée nous ont donné l’occasion de débattre en famille sur le fantasme du corps féminin idéal qui nous est imposé aujourd’hui. Je ne dis pas que la chirurgie esthétique est mauvaise. Mais la quête actuelle du corps idéal, jeune et parfait est un leurre; elle est très dangereuse à la fois physiquement et psychologiquement. Rien n’est jamais anodin.

Vous avez procédé à l’ablation du sein. Avez-vous pensé à prier pour une guérison?

Je crois en la guérison divine et on a bien sûr prié pour cela dès que l’on a découvert cette boule dans mon sein gauche. Mais avoir la foi, ce n’est pas refuser les soins médicaux: c’est faire confiance à Dieu quoi qu’il advienne. Parfois Dieu permet aussi un autre chemin que la guérison miraculeuse, car il sait que c’est le seul moyen pour nous d’apprendre certaines choses, de grandir, d’approfondir notre relation avec lui.

Vous avez malgré tout vécu des miracles...
Oui, par exemple au cours de ma reconstruction. En septembre 2012, au retour de l’hôpital où je venais juste de subir la mastectomie (l’ablation du sein), un courrier m’attendait et m’annonçait que j’avais un souci sur le col de l’utérus. J’en ai pleuré. Comme si c’était fait exprès! Ma gynéco voulait opérer. J’ai demandé la prière et l’onction d’huile pendant un culte et Dieu a agi: totalement guérie! Absolument plus rien.
En mars 2017, Dieu est encore intervenu. Alors que j’étais en soins intensifs à l’hôpital, personne n’a vu que je faisais une hémorragie interne. Le personnel médical m'a laissée comme cela plusieurs heures. Mon état s’est fortement dégradé et j’étais mourante lorsque l’on m’a ramenée au bloc pour la troisième fois en deux jours. Pendant l’opération, j’ai fait un choc hémorragique, un œdème pulmonaire et un arrêt respiratoire.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 
En savoir plus

Trois questions

Quel est votre verset biblique préféré?
«Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres» (Jn. 8, 32).
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x