L'article

Des femmes saintes... et sanguinaires?

Des femmes saintes... et sanguinaires?
 
15.02.19 - Les chapitres 4 et 5 du livre des Juges racontent le parcours de deux femmes: Débora qui part en guerre contre les Cananéens et Jaël qui trucide le chef de leur armée. Dieu valide-t-il leurs actions? Perspective.
Vers 1400 av. J.-C., le peuple d’Israël sort d’un long et dur esclavage en Egypte. Il est pauvre et n’a pas de pays. Sur ordre de Dieu, il extermine une partie des Cananéens et prend possession de leur terre.

Dieu veut-il la guerre?
Pourquoi Dieu a-t-il commandé une guerre si atroce, qui semble enfreindre sa propre loi? De tout temps, l’extermination des Cananéens a choqué. Cet ordre exceptionnel et unique n’est évidemment pas un exemple à suivre aujourd’hui!
Par ce massacre, Dieu montre sa colère contre le mal: «Oui, tu extermineras ces peuples.
.. afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les pratiques abominables auxquelles ils se livrent en l’honneur de leurs dieux et que vous ne péchiez pas contre l’Eternel, votre Dieu» (Deut. 20, 17-18). La guerre n’est pas le désir de Dieu pour l’humanité! Mais pour vaincre le mal, il n’y a parfois pas d’autre solution que la destruction.

Dieu sans favoritisme
Le livre des Juges n’hésite pas à montrer aussi les horreurs commises par les Israélites. En conséquence desquelles «l’Eternel les vendit à Jabin, le roi de Canaan» (Jug. 4, 2). Ce puissant roi les mâtera durant vingt ans... Quelle leçon! Jabin a une armée à la pointe de la «technologie», avec neuf cents chars de fer. Que peut faire Israël, avec ses dix mille fantassins? La leçon porte ses fruits: les Israélites crient à Dieu!

Une femme de poigne
Débora, une prophétesse, ordonne à Barak de combattre Sisera, le chef de l’armée cananéenne. Barak accepte, mais seulement si Débora l’accompagne. Sa réponse fuse: «J’irai donc avec toi, mais tu n’auras aucune gloire.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x