L'article

Athalie

Athalie
 
17.08.18 - Cette reine a réussi à -presque- décimer la totalité de la descendance du roi David. Récit.
Athalie a la réputation d’être cruelle et la tragédie de Racine dont elle fait l’objet n’aide pas à en changer l'image. Princesse, elle grandit avec le roi Achab et la fameuse reine Jézabel, dans le royaume d’Israël. Sa famille avait pris le pouvoir par la force et était loin de suivre les commandements de Dieu. C’est par son mariage avec Joram, roi de Juda, qu’Athalie entre en scène.


Une femme très influente
Contrairement à ses ancêtres, Joram fait ce que Dieu déclare être «mal». La Bible fournit peu de détails sur ses actions, mais il mourra «sans être regretté» (2 Chr. 21, 29). Etonnamment, toutes les actions que commet Joram contre Dieu sont attribuées à son mariage avec Athalie. Quelle immense influence exerçait cette femme!
A la mort de Joram, son fils, Achazia, monte sur le trône. «Lui aussi suivit l’exemple de la dynastie d’Achab, car sa mère l’incitait au mal par ses conseils» (2 Chr. 22, 2). De nouveau, on n’a que peu de détails quant au mal commis, mais il n’en demeure pas moins que c’est encore Athalie qui tire les ficelles. Achazia meurt au bout d’un an de règne, et Athalie se saisit du pouvoir en faisant tuer tous les héritiers potentiels, y compris ses propres petits-enfants.

Une autre femme
Mais une autre femme entre en scène. Bien qu’elle ne donne son nom à aucune pièce de théâtre et qu’elle ne soit mentionnée qu’une seule fois dans le récit biblique, elle joue un rôle capital. La princesse Joschabeath, sœur du roi Achazia, est une femme d’action et elle ne va pas laisser faire Athalie: «Joschabeath prit Joas, fils d’Achazia et l’enleva du milieu des fils du roi, quand on les fit mourir» (2 Chr. 22, 11).
Le récit se poursuit: «Ainsi Joschabeath, fille du roi Joram, femme du sacrificateur Jehojada, et sœur d’Achazia, déroba Joas aux regards d’Athalie, qui ne le fit point mourir. Il resta six ans caché avec eux dans la maison de Dieu.» Lorsque Joas a sept ans, le mari de Joschabeath organise le couronnement du prince et Athalie est mise à mort.

Deux femmes aux antipodes
La Bible présente ici deux femmes d’une même famille qui prennent des voies opposées. Athalie, elle, incite les hommes dans sa vie à des actes barbares et contraires à leur foi en Dieu. Joschabeath, au contraire, est prête à agir quand il le faut pour s’insurger contre le mal et encourager les hommes dans sa vie à obéir à Dieu. Sans le savoir, sa volonté de droiture et de foi aura sauvegardé la lignée de David, dont sera issu Jésus.
Au-delà des meurtres et des coups d’Etat historiques, l’exemple de ces deux femmes est universel et digne de réflexion: quel est mon rôle dans ma propre destinée, dans celle de ma famille ou de mon entourage? Par mes gestes et mes paroles, j’ai une influence sur mes proches, sur mes enfants, et sur les enfants des autres. Suis-je connue comme une femme de foi qui encourage à faire le bien, à développer sa foi? Laquelle de ces deux princesses illustre mon influence?

Par Rhoda Bangerter

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © DR
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x